Communauté de Communes de la Moyenne Durance
  • Taille du texte
  • Imprimez
menu principal
La Photothèque

Photothèque

Sur Compostelle ©Michel Boutin
Sur Compostelle ©Michel Boutin
VTT autour du Lac ©Michel Boutin

VTT autour du Lac ©Michel Boutin

Projet éco touristique
Un projet éco-touristique autour de la Retenue de L'Escale

Un projet éco-touristique autour de la Retenue de L'Escale

Ce lac artificiel de 200 hectares a été créé au début des années 1960 avec l'aménagement du barrage hydroélectrique de L'Escale

Cette retenue, nichée au coeur de la Communauté de Communes de Moyenne Durance, concentre désormais une biodiversité d'une richesse quasi-équivalente à celle recensée en Camargue.

Souhaitant diversifier l’économie locale pour redynamiser son territoire et mettre en valeur ses  sa richesse environnementale, la Communauté de Communes Moyenne Durance a décidé de faire le choix affirmé du développement durable.

Pour cela, elle privilégie le site du lac artificiel. Ses 200 hectares ont été créés au début des années 1960 par l'aménagement du barrage hydroélectrique de L'Escale.

Cette retenue concentre une biodiversité d'une richesse quasi-équivalente à celle de la Camargue. La préservation et la valorisation de cette zone humide et ses espaces proches apparaissent comme un véritable enjeu d'avenir.

La collectivité est engagée dans un projet éco-touristique innovant autour de la retenue de L’Escale. Composé de trois volets (environnemental, touristique et culturel), il entend donner un nouveau souffle au territoire, en favorisant l’émergence d’un tourisme respectueux de l’environnement et du cadre de vie de la population locale.

Plusieurs études ont déjà été réalisées pour répertorier la faune et la flore et pour définir la faisabilité du projet.

Il est important de souligner que ce site se révèle être l'objet de plusieurs règlementations. Il bénéficie de protections qui sont autant d'atouts : Natura 2000, ZICO et ZNIEFF soumis également à la Loi Montagne. L'aspect foncier est aussi complexe puisqu'il s'agit du domaine public de l'Etat concédé à EDF. Il faut, de plus, prendre en compte les PPRN et les POS/PLU.

Le site présente tous les éléments d'une richesse écologique exceptionnelle

Le site présente tous les éléments d'une richesse écologique exceptionnelle

La diversité d'habitats est telle qu'elle a engendré l'explosion d'une flore et d'une faune remarquables

Le site de la retenue de L’Escale, appartient à la zone Natura 2000 de la Durance (et également ZICO, ZNIEFF, projet de site ornithologique), d’une richesse écologique exceptionnelle.

Un plan de gestion a été réalisé en 2004 par le Conservatoire des Espaces Naturels de PACA et le Conservatoire Botanique National Alpin en 2003 sous maîtrise d’ouvrage de la CCMD. Il tend par des travaux à maintenir l’équilibre des milieux afin de préserver la diversité floristique et faunistique. Il est mis en œuvre avec le concours du Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance.

Par ailleurs, une étude sur l’évolution du site depuis 1963 et un état des lieux de la biodiversité actuelle ont été réalisés par le cabinet Biotope en 2012.

La sédimentation a été forte jusque dans les années 2000 et a favorisé l’installation de la roselière, qui aujourd’hui se stabilise.
Quatre grands types de milieux ont été répertoriés : les milieux humides et aquatiques, les milieux forestiers, les milieux ouverts, les milieux anthropiques.
Cette diversité d’habitats permet une richesse de la flore (285 espèces végétales observées dont 5 espèces patrimoniales) et de la faune (invertébrés, dont des espèces patrimoniales, amphibiens, reptiles avec la présence supposée de la tortue cistude, avifaune considérable et chiroptères).

Deux objectifs de gestion sont avancés afin de maintenir l’équilibre roselière/ripisylve :
-          le maintien d’une diversité d’habitats naturels et d’espèces (nécessité de rajeunir l’écosystème avec l’entretien de la roselière, la création de plans d’eau, le maintien des marais, le maintien de la ripisylve)
-          la mise en compatibilité du projet de développement écotouristique avec les enjeux écologiques (valorisation des divers milieux, valorisation du barrage hydraulique et des multi-usages de l’eau, limitation des impacts de la démoustication)

A cet égard, divers aménagements sont envisagés. Ils consistent essentiellement en la création de deux plans d’eau (rive gauche L’Escale et rive droite Château-Arnoux), de plusieurs mares pédagogiques dans la roselière de Volonne, avec de nombreux sentiers de découverte et des observatoires (pour observer la faune et la flore mais aussi le barrage). 

Culture et Tourisme au fil de la Durance et de l'histoire

Le site gallo-romain du Bourguet et le port fluvial de la Durance, situés à l’Escale, constituent le volet culturel du projet. La création d’une Maison de la Durance est envisagée. 

Dans un premier temps, le projet repose sur une présentation de la Durance, ses ambiances, l’occupation de ses rives et ses différentes exploitations à travers les âges : port gallo-romain, flottage du bois, hydroélectricité. L’idée est également de s’intéresser à la Durance perçue, vécue et ressentie. Dans un second temps, il s’agit de faire de la Maison de la Durance un pôle de recherche scientifique mais surtout un pôle culturel dynamique renvoyant vers les différents sites et monuments de la Communauté de Communes, les sites et les musées partenaires afin de fixer les touristes plusieurs jours sur le territoire.

L’objectif principal de la Maison de la Durance est de toucher un large public en lui proposant une lecture multithématique du territoire et de son patrimoine. L’idée est d’offrir au public une visite sensorielle, interactive et moderne associée à un espace d’exposition extérieur et à des expositions temporaires fréquemment renouvelées. La mise en place de moyens de médiation recherchés en ferait un lieu dynamique et moderne. L’originalité de ces supports attractifs contribuerait à séduire un public plus large. Réaliser un pôle patrimonial et un centre de recherches scientifiques en un lieu permettrait un rayonnement important et des retombées bienfaitrices pour le territoire. Le lieu de cette Maison de la Durance pourrait être sur le site du Bourguet. L’ancienne base nautique de Château-Arnoux pourrait accueillir une autre partie du projet.

Volet touristique : Une étude de faisabilité du projet éco-touristique a été réalisée en janvier 2013 par le cabinet IRAP.

La valorisation touristique du projet repose sur trois axes structurants :
-                     la mise en valeur de l’environnement naturel et culturel
-                     des activités de loisirs adaptées aux différents publics
-                     une capacité d’hébergement touristique diversifiée et renforcée

Outre le complexe touristique privé de Volonne, à savoir le camping de l’Hippocampe, le projet entend compléter cette offre par la création d’un complexe touristique sur le territoire de la commune de Château-Arnoux Saint-Auban. Il s’agit de réhabiliter le camping des Salettes pour en faire un complexe d’hôtellerie de plein air 5 étoiles (environ 440 emplacements possibles), et à terme, créer un centre de vacances, de gîtes ou de résidence de tourisme.

Par ailleurs, la création d’un parc résidentiel de loisirs et d’un complexe nautique est envisagée, avec un plan d’eau de baignade type Biotope, un petit port avec canoés et pédalos, un port de pêche, et des aires de jeux et de sports. La navigation peut être un moyen intéressant de découverte du lac et de ses richesses naturelles. Une passerelle à circulation douce reliant le camping de l’Hippocampe à celui des Salettes est envisagée afin de mutualiser les équipements collectifs (baignade, aires de jeux et de sport, animations, restauration etc). 

Les publications

Publications

L'Agenda DURANCE
L'Agenda DURANCE

Toutes les animations du territoire à retrouver chaque mois dans l'Agenda Durance...

Le programme du Cinématographe
Le programme du Cinématographe

Retrouvez le programme du Cinématographe à Château-Arnoux. 3 salles climatisées...